Tout le microcosme cabiste attend le fameux choc psychologique imputable au changement d’entraîneur.
Qui mieux que Chokri Béjaoui connaît l’ambiance au sein de la large famille cabiste ? Dans l’état actuel des choses, cet ancien milieu du CAB possède les arguments nécessaires pour apporter le plus attendu de lui, à savoir mettre un terme à cette très mauvaise série de six défaites consécutives. L’expérience acquise en tant que joueur à un haut niveau, dans les années quatre-vingt-dix et comme entraîneur d’abord des jeunes au CAB puis avec les seniors du SAMB, du CSChebba, de l’USTataouine, de l’OB ou encore de l’OSBouzid tout récemment, ne peut que l’aider à réussir dans sa tâche. Là où il est passé, il a laissé bonne impression.

«Pas de quoi s’alarmer»
Ce faisant, le nouvel entraîneur des «Jaune et Noir», conscient de la responsabilité qui l’attend, s’est dit prêt à relever le défi. «La situation de l’équipe est loin d’être catastrophique. Elle a fait un parcours exemplaire de quinze matches sans défaite et est classée quatrième. Il n’y a donc pas de quoi s’alarmer ! Seulement, il va falloir arrêter l’hémorragie le plus rapidement possible. Nous allons discuter avec les joueurs pour mieux les préparer sur le plan psychologique. Il n’y a pas que le côté matériel qui compte pour être motivé, pour se surpasser», a déclaré, en substance, Chokri Béjaoui à l’issue du point de presse donné jeudi dernier. Tout le monde sait, du côté du Stade 15-Octobre, que le nouveau coach se prévaut d’un esprit de gagneur et il saura le transmettre à ses joueurs. Il a déjà effectué sa première séance d’entraînement le jour même de sa désignation à El Alia, le terrain du Stade 15-Octobre étant fermé à nouveau (encore) pour travaux !

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *