« Un joueur étranger enrôlé doit obligatoirement apporter la valeur ajouté recherchée. Sinon, il est inutile de le recruter . C’est tout simplement du gaspillage d’argent .
D’ailleurs la FTF  a décidé d’apporter des modifications aux règles du jeu en décrétant que le joueur étranger recruté doit être international dans son pays. C’est porteur car cela  minimisera les dépenses des clubs et les poussera à compter sur leur vivier. Malheureusement, certains clubs se trouvent dans l’obligation de recruter un ou deux joueurs étrangers même si le niveau de ces derniers est inférieur à celui des joueurs tunisiens.
Dans nos contrées, plusieurs clubs ont recruté des joueurs étrangers qui ne sont pas parvenus à  s’adapter au style du jeu ou aux conditions climatiques. Ainsi, l’entraîneur  se trouve dans l’obligation de ne pas les titulariser. Le recrutement a donc échoué.
Le club est perdant financièrement et techniquement.
Il ne peut pas le remplacer car la période du recrutement est limitée dans le temps. C’est une perte totale qui résulte du manque de qualification des recruteurs. Je pense que la fièvre acheteuse qui s’est emparée de certains clubs, envers le marché continental surtout, est vouée à l’échec. Pourquoi? Parce qu’à part un ou deux clubs, nous n’en tirons aucun bénéfice pour des éléments grassement payés ».

« Des tocards sans bénéfice ! »
« L’idéal serait de recruter des attaquants ou des médians offensifs car ce sont eux qui font le spectacle et font que le sport roi est si populaire. Cependant, en tant que DTN, mon souhait est de voir les clubs miser sur le cru en se montrant par là même audacieux et ambitieux. Je suis convaincu que les jeunes joueurs en côtoyant des joueurs étrangers d’un bon niveau progresseront . Donc, recruter hors de nos frontières, c’est bien. Mais ramener des «tocards», c’est griller les jeunes pousses tunisiennes !  Je m’explique : un jeune ne peut que progresser au contact d’un joueur étranger valeureux. Par contre, en côtoyant un élément « lambda » quelconque, ce sera l’effet inverse !  Donc, bienvenue aux joueurs étrangers chevronnés ».


Salah KA.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Dossier du Lundi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *