C’est un message à la fois ferme et rassurant que les dirigeants marsois et le staff technique ont tenu à transmettre aux joueurs. Oui, il y a eu des difficultés financières à cause du Coronavirus, mais ce n’est pas une raison de perdre de vue l’ultime objectif : le maintien.

La situation est délicate pour la plupart des clubs tunisiens, si ce n’est pour tous, notamment sur le plan financier. Et même si certains grands clubs s’en sortent mieux que d’autres, la pandémie du Covid-19 a rendu la situation critique pour certains qui agonisaient déjà financièrement avant la crise financière.

L’Avenir Sportif de La Marsa fait partie des clubs qui souffrent le martyre sur le plan financier. A cause de la pandémie du Covid-19, le bureau directeur a eu un mal fou à honorer ses engagements financiers envers les joueurs. Et même si à la veille du mois de Ramadan, une petite somme a été avancée aux joueurs pour faire face aux dépenses du mois saint, les arriérés en termes de salaires pèsent lourd. C’est ce qu’a reconnu le président du club lors de son speech prononcé à l’occasion de la reprise des entraînements avant-hier : «Nous sommes passés tous par une situation inédite qui a touché le monde entier. C’est une crise sanitaire à laquelle personne ne s’attendait. Je suis ravi de vous retrouver sains et saufs après plus de trois mois. La santé, c’est le plus important. Prenez soin de vous et de vos familles. Notre dernière rencontre remonte au 15 mars dernier. La compétition s’est arrêtée sur une note positive avec, à la clef, deux prestations remarquables contre le Stade Gabésien et l’Espérance de Tunis. Ceci nous amène à parler de notre objectif pour cette saison, à savoir le maintien. Nous avons repris les entraînements assez tôt pour avoir largement le temps de préparer le reste de la saison qui s’apparente à un mini-championnat. Nous sommes conscients des difficultés financières de chacun d’entre vous. Occupez-vous du terrain et laissez-nous nous charger des volets administratif et financier», a dit le premier responsable marsois, Ahmed Ben Youssef.

Au cas par cas

Prenant la parole à son tour, le premier vice-président du club s’est montré à la fois ferme et rassurant : «Je tiens, d’abord, à vous prévenir que le virus circule encore. Il est donc impératif que vous preniez soin de vous, en respectant les gestes barrières. Comme l’a bien souligné le président du club, c’est à nous de nous occuper des volets administratif et financier. Nous traiterons les arriérés des salaires au cas par cas. Vous n’avez pas à vous inquiéter. L’essentiel est que vous ne perdiez pas de vue l’objectif qui est le maintien. Vous devez rester concentrés sur votre sujet. Sachez que le comité directeur du club ne vous lâchera pas. En même temps, vous devez vous dépenser sur le terrain. Les agents des joueurs sont priés de rester dehors jusqu’à ce que le club assure le maintien. Seuls restent ceux qui veulent sauver notre barque, c’est le moment ou jamais de se décider. Ou vous restez, ou vous quittez maintenant», a prévenu sur un ton ferme, Dr Adel Soukni.

«Je veux des hommes, des guerriers»

L’entraîneur marsois, Hakim Aoun, n’a pas mâché ses mots non plus : «Je veux des hommes, des guerriers. Tant que le maintien n’est pas encore assuré, je ne veux parler ni de managers, ni de négociations. J’ai l’assurance du bureau directeur que tout rentrera dans l’ordre sur le plan financier d’ici la reprise de la compétition. Nous sommes là pour défendre les couleurs d’un grand club qui porte aussi l’identité d’une ville prestigieuse, La Marsa. Ceux qui veulent écouter leurs agents, qu’ils quittent maintenant avant que les entraînements ne reprennent. Nous avons trois adversaires à affronter. Techniquement, vous êtes meilleurs qu’eux, statistiques à l’appui. Ce qui fera la différence, lors des matches, ce sera votre volonté d’honorer les couleurs du club et mouiller votre maillot. Le reste suivra».

C’est en ces mots durs que l’entraîneur de l’ASM, Hakim Aoun, s’est adressé à ses joueurs. Pour lui, pas question de subir la pression des managers des joueurs.

Il est à noter que l’ASM affrontera le Stade Sportif Sfaxien, le Club Sportif de Menzel Bouzelfa et l’Avenir Sportif de Kasserine à la reprise . Quant aux dirigeants du club, ils ont eu la visite de soutien du maire de la ville, Moez Bouraoui, qui a assisté à la reprise des entraînements. Comme quoi, tout le monde s’est mobilisé pour la reprise des pros du club phare de La Marsa.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire