La montée des marches débute ce soir pour ces deux clubs.

C’est parti. Dans le cadre du play-off de la Ligue 2, l’Olympique de Béja et l’Olympique de Sidi Bouzid se disputeront dans le groupe A une place parmi l’élite la saison prochaine. A cet effet, le duel entre les deux équipes se déclinera en deux oppositions, une double confrontation (aller et retour), à commencer par ce soir, puis le 27 juin. D’un point de vue arithmétique, l’équipe qui  remportera le plus de points au final (plus les points récoltés lors de la saison) compostera son sésame vers l’élite. Cela dit, la FTF n’a pas manqué de mentionner que  la seconde manche pourrait ne pas se dérouler en cas de montée « régulière »  des Cigognes de Béja à l’issue de la première manche.

Montée mode d’emploi

Explicitons maintenant les possibilités de montée pour nos deux candidats. L’Olympique de Béja compte jusque-là 32 points au compteur. L’Olympique de Sidi Bouzid se trouve dans le rétroviseur des Béjaois avec 28 points. Commençons par le leader. La formation de Béja verra la Ligue 1 en cas de succès ou de parité à l’issue de la première manche. L’OB a cependant de la marge. En cas de revers à l’issue du match de ce soir,  suivi d’une victoire ou d’un nul lors de la seconde explication, les Nordistes verront l’élite. Eventuellement, l’OB disposera d’une sorte de session de rattrapage. Pour l’Olympique de Sidi Bouzid, la donne est radicalement différente. La formation de Sidi Bouzid devra impérativement remporter les deux matches des play-offs pour figurer en Ligue 1 la saison prochaine. Ça passe ou ça casse donc pour l’OSB. A noter que ce choc sera dirigé par l’arbitre Haythem Guirat qui sera assisté par Khalil Hassani et Mohamed Bakir. L’arbitre remplaçant sera Yousri Bouali.

Prévention et sanctions !

Dans la perspective de ce choc, le rôle de l’arbitre sera plus que central. Le trio arbitral devra non seulement livrer une prestation qui cadre avec l’enjeu et l’importance de la rencontre, mais aussi s’assurer du respect strict  du protocole sanitaire  élaboré par la FTF. En résumé, comme annoncé dans une livraison précédente, toute infraction est passible de sanctions. « L’euphorie », les accolades, les regroupements, les crachats même ! Tout cela expose les joueurs et donc les équipes. En ce sens, la FTF a mis les petits plats dans les grands. Pour les accompagnateurs, remplaçants, officiels des deux équipes et staff technique, des amendes seront infligées à toute personne qui se trouve hors du terrain de jeu et qui ne porte pas de masque de protection. «Mieux vaut prévenir que guérir». La FTF n’a rien laissé au hasard. Même les équipements sportifs d’usage et les bouteilles d’eau sont compris dans le protocole sanitaire. En ce sens, tout partage du matériel ou des boissons rafraîchissantes sera également passible d’une  lourde amende  de l’ordre de 2.000 dinars !

Léger avantage pour l’AS Rejiche

On en vient maintenant  à la seconde double confrontation de la phase des play-offs. Dans d’autres circonstances, on aurait pu prédire une explication entre David et Goliath. Or, si EGSG de cette saison semble avoir retrouvé son lustre d’antan et ses ambitions naturelles, son adversaire ne manque pas d’audace ni de bravoure. Demain, Gafsa, un ex-vieux routier de la Ligue 1, sera opposé à un outsider qui a pris cette saison un malin plaisir à bousculer la hiérarchie. Cet adversaire s’appelle l’AS Rejiche, une équipe dirigée d’une main de fer par un certain Hassene Gabsi. Rejiche est donc loin d’être un cendrillon qui jouerait la fleur au fusil. C’est un onze perfectible et talentueux. L’on se rappelle d’ailleurs que quelque temps auparavant, l’ASR était à deux doigts d’épingler le CSS à son tableau de chasse. Et n’eût été un destin capricieux au moment d’aborder la loterie des penalties, l’ASR aurait constitué la grosse surprise des premiers tours de la Coupe de Tunisie. Passons aux différents scénarios de passage en Ligue 1. Dans ce groupe B, la situation est nettement plus compliquée que dans le groupe A avec deux équipes qui se tiennent en  un point. Bref, une longueur sépare les deux équipes. Ce qui ne manquera pas d’ajouter un zest d’indécision à cette double confrontation.  L’AS Rejiche et EGS Gafsa disputeront deux matches en aller et retour (demain et le 28 juin). L’AS Rejiche part cependant avec un léger avantage. En clair, avec 32 points au compteur contre 31 pour EGSG, l’équipe de Hassene Gabsi passera  en Ligue 1 en cas de victoire dans l’un des deux matches. Rejiche peut même se permettre le luxe d’être accroché à deux reprises et de passer tout de même en Ligue 1. Quid d’El Gawafel maintenant ? Les Sudistes n’ont pas  un éventail de choix devant eux. Bref, Gafsa devra s’imposer à deux reprises, ou du moins gagner une manche et faire match nul à l’issue d’une des deux confrontations prévues. On en saura forcément plus demain soir vers le coup de 22h45  du côté de l’arène de Radès.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire