Dans notre livraison du 10 Août 2020 et à travers notre article intitulé « Suède et Danemark : Le SOS de notre colonie ! » Il nous a été donné de soulever la panne de la machine à éditer les passeports pour nos chers pairs installés dans lesdits pays. Sachant que notre représentation diplomatique, établie à Stockholm est commune pour la Suède et le Danemark.

Cette panne qui a trop duré et perduré n’a pas été sans provoquer des revers fâcheux sur la stabilité de nos concitoyens suant sang et eau pour gagner leur vie en dehors de la mère patrie, faute de gagne-pain dans leur pays. Beaucoup d’entre eux, ayant vu la validité de leurs passeports expirée ont dû vivre de long mois cauchemardesques, dans une situation irrégulière, sous l’épée de Damoclès et la menace angoissante d’être un jour ou l’autre expulsés, et renvoyés à leurs adresses d’origine, pour se retrouver livrés à leurs propres sorts, en proie au chômage, pour ne pas dire à la famine!

 Aux abonnés absents !

Le hic, c’est que, d’après les témoignages que nous avons pu recueillir auprès des malchanceux intéressés, c’est que notre ambassade à Stockholm n’était même pas joignable à distance et se faisait inscrire aux abonnés absents ! Les intéressés résidents dans les quatre points cardinaux de la Suède et du Danemark ont été alors condamnés à se déplacer jusqu’à Stockholm pour finalement obtenir des réponses évasives et expéditives, priés d’attendre la générosité divine et l’éveil de la conscience humaine endormie, pour aspirer en finir avec leurs conditions inhumaines et dramatiques . Les plus aisés et les enfants du Bon Dieu , dont les passeports étaient à la limite de la validité, ont dû braver les longs déplacements onéreux et se rabattre sur des ambassades lointaines pour parvenir à mettre les quatre doigts et le pouce sur le document de la délivrance, dûment renouvelé ! Renseignement pris, il s’est avéré que les machines des sales tours ont eu à faire des leurs à plus d’une occasion et dans plus d’un pays !

 « Tout est bien qui finit bien ! »

Cela dit, « Tout est bien qui finit bien ! » comme dit si bien, la sagesse populaire de l’Hexagone. Puisque, l’on apprend, qu’au prix d’une large campagne médiatique, dont nous avons été parmi les principaux instigateurs, la panne de la machine de Stockholm a été relevée avant d’être enfin réinstallée à sa place au mieux des intérêts de tous.

Au final, à notre sens, il faudrait se hâter d’en finir une bonne fois pour toutes avec cette aberrante histoire en prenant le taureau par les cornes. Et en voici , à notre humble avis , le comment :

Prévoir des machines de réserve pour pouvoir sauver la mise à temps, promptement et sans badiner avec les intérêts de notre colonie, là où celle-ci est installée. Au cas où la vétusté ou la piètre qualité de ces diables d’appareils seraient prouvées et confirmées, il serait alors fort impérieux de faire renouveler l’ensemble du parc « boiteux ». Et, classer définitivement le dossier honteux ! Qui donc en disconviendrait ?

 

 

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Larbi DEROUICHE
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire