Accueil Archives de Tags La poésie en questions

Archives de Tags La poésie en questions

La poésie en questions | Archéologie du rythme

Quand on dit de quelqu’un qu’il a le sens du rythme parce qu’il se déhanche à merveille au son d’une musique où les percussions dominent, que peut-il y avoir de commun avec un poème qu’une certaine cadence nous entraîne à lire dans un début de transe ? Dans sa version classique en tout cas, avant les changements qui ont apporté le …

La poésie en questions | Libre propos sur la poétique

Il arrive que le poète, délaissant un moment l’écriture poétique, prenne la plume pour écrire sur la poésie. Il arrive aussi que ce qu’il ait à dire à ce propos soit suffisamment consistant pour prendre la forme d’un livre, ou suffisamment pertinent pour que, même s’il couche ses idées en quelques vers, cela reste comme une référence dans le débat …

La poésie en questions | Sur les pas de la voix prophétique

Beaucoup de poètes de nos époques tardives, s’ils avaient vécu quelques siècles plus tôt, auraient été considérés comme des prophètes. Car si toute poésie a une dimension prophétique, il existe des poètes chez qui cette dimension est dominante, pour ainsi dire. L’attente d’un âge nouveau côtoie chez eux la vision dramatique d’un changement, selon un style qui n’est pas très …

La poésie en questions | Le rêve, la psychanalyse et la murmuration

Sommes-nous poètes en notre sommeil ? C’était un peu ce que pensaient les théoriciens du surréalisme, qui cherchaient en quelque sorte à reproduire dans l’état de veille cette fonction de création à laquelle on se trouve voué quand on rêve. Ce qui a donné, entre autres tentatives, la fameuse « écriture automatique », chère à André Breton et ses amis. La sagesse ancienne, …

La poésie en questions | A propos d’oreille intérieure

Si, comme dit Verlaine, la poésie c’est « de la musique avant toute chose », peut-on concevoir que l’on comprenne un texte poétique sans se laisser pénétrer par sa prosodie ? Est-il possible, autrement dit, d’entrer en contact avec la dimension proprement poétique du texte si l’on n’a pas ce qu’on appelle une « oreille musicale » ? On peut, sans trop de risque, répondre par …

La poésie en questions | Le prisme des herméneutes

Figure incontournable de l’herméneutique moderne, Hans-Georg Gadamer (1900-2002) nous a légué le commentaire d’un poème issu de l’œuvre de Paul Celan : Cristaux de souffle (Atemkristall, 1965). Le texte offre un double intérêt : premièrement, nous présenter la conception de Gadamer pour ainsi dire en action, à l’épreuve de cette chose énigmatique qu’est le poème. Deuxièmement, nous donner une idée de ce …

La poésie en questions : A propos des faux-monnayeurs ?

Ya-t-il, en matière de poésie, de la fausse monnaie ? Du verbe sans souffle et sans grâce dont l’auteur voudrait pourtant qu’il lui rapporte des couronnes de lauriers ? Oui, bien sûr : qui en doute ? L’art de la contrefaçon, qui sévit dans bien des domaines, et dans celui de la pratique artistique en particulier, n’épargne pas la poésie. Mais, pour mieux se …

La poésie en questions | Des transgressions qui incombent

Ce qui se dit souvent à propos de la poésie, et du désordre apparent de son langage dans sa version moderne, c’est qu’elle est une invention de l’esprit qui permet à l’homme d’élargir le champ mental de son expérience du monde. Il y aurait d’ailleurs un parallèle à établir avec la science, qui nous entraîne aussi dans des dimensions insoupçonnées …

La poésie en questions | A propos de détresse…

Un des ouvrages les plus fameux de Martin Heidegger est son Holzwege, qu’on traduit en français en plusieurs mots, par manque d’équivalent : Chemins qui ne mènent nulle part. Il s’agit en réalité d’un recueil de textes rédigés plusieurs années avant la parution du livre en 1950. Ces textes sont au nombre de six et l’avant-dernier d’entre eux porte le titre …

La poésie en questions : Petits portraits d’artistes

«Plus il comprend, plus il souffre. Plus il sait, plus il est déchiré. Mais sa lucidité est à la mesure de son chagrin et sa ténacité à celle de son désespoir». René Char, Crible (Le Nu perdu) Il fut un temps, pas si lointain, où les hommes guettaient partout des signes du destin. Tout leur était prétexte à interprétation des …

123Page 1 De 3

Editorial

Edition Papier

Nécrologie