C’est un prénom prédestiné, mais qui aurait pu prendre la connotation d’un slogan publicitaire. Ce n’est pas sa prétention, elle est préposée au Front office du seul opérateur téléphonique situé au 1er  étage du complexe commercial de la rue Jean-Jaurès. Avec sa douceur et son sens de l’écoute de ses clients, avec sa patience de résoudre leurs problèmes, elle a fait aimer et fidéliser son employeur, mais surtout elle a fait renaître l’espoir du Tunisien de se réconcilier avec l’administration tunisienne.

Ah, si on pouvait trouver des Aïcha B. à la Poste, aux municipalités,  aux bureaux de la comptabilité publique, à la Steg, à la Sonede, ce serait le vrai bonheur du Tunisien et son entière réconciliation avec l’administration. Faut-il l’espérer !

Lassaâd LIOUI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire