Pour des espaces lumineux: Comment s’y prendre sans se ruiner ?

750

Naturelle ou artificielle, une bonne lumière est essentielle pour nous, puisque cette dernière a des répercussions immédiates sur notre moral. La lumière participe à notre bien-être, diminue notre fatigue et met en valeur notre décoration. Suivons les conseils d’une professionnelle pour dompter la lumière dans nos maisons.


«Dans une pièce sombre, il est primordial de trouver des astuces pour faire entrer la lumière et y créer un sentiment de bien-être», conseille Nessrine, décoratrice d’intérieur. «Très souvent, améliorer les conditions d’ensoleillement d’une pièce implique d’importants travaux, qu’il soit nécessaire de percer de nouvelles fenêtres, d’abattre un mur ou même d’adopter une décoration et un mobilier plus clairs… Mon travail consiste à trouver des solutions pour mes clients, à moindre coût», explique l’architecte. Nessrine avait été captée par cette spécialisation, car elle est convaincue que le manque de lumière naturelle dans la maison a des répercussions immédiates sur le moral et la santé de ses habitants : humeur irritable, baisse de motivation et fatigue permanente. Pour elle, l’aménagement des pièces, le choix du mobilier, la décoration, les couleurs, les matières… permettent d’optimiser l’éclairage naturel pour apporter une sensation d’espace et dessiner une atmosphère chaleureuse. Suivez les conseils faciles à mettre en pratique d’une décoratrice d’intérieur et profitez d’un espace lumineux où il fait bon vivre.

Dégager les fenêtres

«Dans une pièce, lorsque les fenêtres et la lumière naturelle font défaut, l’ambiance se fait sombre, peu chaleureuse et assez froide. Cela peut constituer un facteur de mal-être au quotidien. Une pièce plus lumineuse offre, au contraire, un confort de vie avec une visibilité optimale, notamment dans la cuisine ou la salle de bains, ces pièces techniques demandant un éclairage maximum. Profiter d’une belle clarté naturelle a aussi pour conséquence l’utilisation limitée des luminaires et la réduction de la consommation en énergie». C’est en partant de ce constat que Nessrine propose à ses clients de poser au bord d’une fenêtre ou sur un balcon un capteur de lumière. Il s’agit d’une plaque métallique qui reflète la lumière naturelle. «Cette solution est ingénieuse et comble un manque de luminosité pour les habitations du rez-de-chaussée, par exemple, ou dans un appartement mal orienté», note la spécialiste. La décoratrice d’intérieur nous fait découvrir d’autres idées qui permettent d’apporter des clés pour les lieux en manque de lumière. Ainsi, pour faire entrer la lumière dans une pièce sombre, il est primordial de désencombrer l’espace autour des fenêtres. «Sans y prêter attention, beaucoup de personnes installent des meubles à proximité des ouvertures. La première des choses est de libérer l’espace autour des fenêtres», recommande Nessrine. «On enlève le meuble à proximité, même s’il n’est pas collé au mur, dans un rayon de 40 cm autour de l’ouverture. Le mobilier, surtout imposant, obstrue le passage de la lumière et mange l’espace vitré. Devant ou sur les côtés, il est nécessaire de faire un peu de vide pour apporter un maximum de lumière à toute la pièce».

L’effet magique des miroirs

Autre astuce présentée par la spécialiste, privilégier les couleurs chaudes sur les murs d’une pièce sombre. «Dans une pièce un peu terne, la couleur des murs a toute son importance. Les teintes sont de préférence chaudes pour limiter la sensation d’une atmosphère froide. Et cela ne veut pas dire forcément des couleurs vives ! On oublie souvent toute une palette de tons, comme le rose ou le taupe», conseille la décoratrice d’intérieur.

Il est également possible d’ouvrir une pièce sombre sur une autre plus lumineuse. «Si le mur entre les deux pièces n’est pas porteur, on peut abattre la cloison afin de gagner en luminosité. Avec une autre fenêtre et de l’espace en plus, la pièce semble moins sombre. Des solutions viennent, ensuite, structurer chaque zone. Un muret bas permet de dissocier les différents espaces. Si on pose une verrière, la structure est à choisir blanche au risque sinon d’assombrir la pièce», avance Nessrine.

D’après ces conseils, il est également possible d’accrocher une collection de miroirs sur le mur le plus ensoleillé. Solution de prédilection, le miroir est un accessoire tendance dont on peut abuser dans une pièce sombre. «Au lieu d’en avoir un seul et grand, on préfère une petite collection qui va créer, en plus, un effet de style. Afin de ne laisser aucune zone d’ombre, la lumière naturelle a besoin d’être renforcée par un éclairage artificiel en multipliant les luminaires», suggère la spécialiste.

Dernier conseil : préférer des rideaux blancs et légers. «On peut penser à tort que la couleur autour des fenêtres apporte de la lumière. Des rideaux de couleur absorbent la lumière. Dans une chambre de petite fille sombre, un tissu rose gêne l’éclairage. Les doubles rideaux ne sont pas non plus nécessaires s’il n’y a pas de vis-à-vis. L’idéal étant un voilage léger blanc qui habille les fenêtres sans les gêner», souligne la décoratrice d’intérieur.

Laisser un commentaire