Le Mali veut renverser la vapeur : Frapper un grand coup !

4,137
Battus à Bamako, les Aigles maliens n’ont pas encore abdiqué et sont à Tunis avec la ferme intention de renverser la vapeur et décrocher leur billet pour le Qatar, pour la première fois de leur histoire.

L’avenir du sélectionneur des Aigles du Mali se joue, ce soir, sur la pelouse du stade Hamadi-Agrebi de Radès. Mohamed Magassouba le sait parfaitement pour avoir déjà failli prendre la porte  après la dernière CAN disputée au Cameroun. Maintenant, chapitre qualification pour le Mondial, l’objectif est simple après une première manche des barrages où le Mali fut hors sujet. En l’état donc, décrocher une qualification forcément historique est loin d’être assurée. Mais comme l’a récemment affirmé Ibrahim Koné : «Il faut y croire jusqu’au bout», et la Tunisie aurait tort de prendre «des gants» avec le Mali, ce soir. Un Mali qui jouera à quitte ou double via un plan de jeu offensif afin de maximiser ses chances et combler à terme ce retard d’un but accusé à Bamako.

Retour de Hamaré Traoré

Volet éléments appelés à croiser le fer avec la Tunisie, le sélectionneur Mohamed Magassouba prendrait les mêmes, malgré la défaite concédée à l’aller (faute de mieux), quoique le capitaine Hamaré Traoré signe son retour, alors que le «malheureux» Moussa Sissako, suspendu, manquera à l’appel.    

Pour le reste du «régiment» malien, il serait composé du gardien Ibrahim Mounkoro, ainsi que les Traoré, Kouyaté, les deux Haidara, Doucouré, Bissouma, Diaby, Koné et Nene Dorgeles. Des joueurs qui tenteront de propulser leur pays vers le Mondial pour la première fois de leur histoire, alors que la Tunisie entend se qualifier vers la phase finale d’un Mondial pour la seconde fois d’affilée.

Laisser un commentaire