Golf | Championnat arabe jeunes garçons et filles à Hammamet : Promouvoir le golf chez les jeunes

3,466
En incluant 4 catégories pour les jeunes dans ce championnat interarabe, dont une première édition pour les cadettes, les organisateurs tiennent à attirer les jeunes sportifs tunisiens et arabes vers la pratique de ce sport passionnant.

«La Tunisie est championne arabe en titre chez les dames», rappelle Mohamed Aziz Fetni, vice-président de la Fédération tunisienne de golf, comme pour marquer les esprits autour de l’intérêt à valoriser davantage ce sport sur notre sol et investir sur les jeunes pousses, notamment, et même si le statut amateur est encore reconnu au golf tunisien comme celui du monde arabe, il y a, toutefois, certaines promesses. Ainsi, l’Arabie saoudite aux moyens plus conséquents voit grand et devient le principal pourvoyeur financier de cette discipline à l’échelle arabe, au moins durant ce tournoi. C’est que le golf en Arabie saoudite se développe à une vitesse vertigineuse au niveau structurel et de la qualité de ses infrastructures sportives qui n’auraient rien à envier aux parcours de golf des Etats-Unis, à titre de comparaison… La Tunisie, n’ayant pas les moyens du royaume d’Arabie, doit faire sa part de travail en faisant naître de futurs champions en herbe dans la discipline. M.Maher Bouchamoui confirme cette hypothèse en rappelant l’expérience réussie du champion olympique Oussema Mellouli qui a permis l’éclosion de la natation tunisienne. Toutefois, il admet qu’il n’y a pas de dotation financière pour un sport au statut amateur à l’échelle arabe.

C’est le grand retour sur notre sol des compétitions de golf à l’échelle arabe, après deux ans d’arrêt dû à la pandémie du Covid-19. Une édition prometteuse, vu la météo favorable avec peu de vent et quasiment pas de pluie jusqu’à demain, pour assurer le bon déroulement des épreuves.

Répartition des golfeurs

Une dizaine de pays du monde arabe et la Tunisie prendront part au championnat de golf. Avec l’Egypte, la Tunisie a le contingent le plus élevé de joueurs, qui comporte 5 golfeuses et 9 golfeurs. Suivent ensuite les Emirats arabes unis comptant 12 golfeurs, dont 3 filles, le royaume d’Arabie saoudite avec 5 golfeuses et 6 golfeurs, la Libye avec 9, le Qatar avec 3 golfeuses et 5 golfeurs et, enfin, le sultanat d’Oman avec 7 golfeurs. La Jordanie avec 2 golfeurs, la Somalie et le Koweït avec 1 golfeur chacun sont les plus faibles représentants du tournoi interarabe. A noter la désignation d’un arbitre et d’un superviseur par l’Union arabe de golf. Les golfeurs des différents pays seront répartis à travers 5 championnats de catégories différentes, à savoir les – de 18 ans soit les U18 ou juniors garçons, les – de 15 garçons soit les cadets, les U15 filles soit les cadettes, les U13, soit les minimes garçons et, enfin, la catégorie «Dames». La volonté des organisateurs est manifeste pour promouvoir ce sport auprès des plus jeunes.

Composition des sélections tunisiennes

Voici la répartition des 5 golfeuses et 9 golfeurs de la délégation tunisienne. Chez les Dames : Kenza Ladhari et Eya Ladhari. Cadettes filles (U15 ans) : Isra Bouamor, Ibtihel Hammami et Yasmine Driss. Minimes garçons (U13 ans) : Mehdi Ben Youssef, Salim Haouala et Marwen Hizem. Cadets garçons (U15 ans) : Hamed Abdallah, Ghaith Rhimi et Sami Ben Youssef. Juniors garçons (U18 ans) : Aziz Dardouri, Youssef Mansouri et Rayen El Golli.

«Le Golf Citrus de Hammamet, choisi par la fédération pour abriter cette échéance, sera le théâtre de cette compétition pour la deuxième fois, dans une discipline qu’accueille notre pays, pour la quatrième fois depuis 2010», assurent les représentants de la Fédération tunisienne de golf pour confirmer le grand retour en Tunisie des épreuves de golf régionales. «En effet, l’Union arabe a choisi notre pays pour signer ce grand retour tant espéré par toutes les fédérations membres, ainsi que tous les pratiquants de ce sport dans le monde arabe, avec l’organisation des deux compétitions inscrites au calendrier de l’année 2022, à savoir le championnat des catégories jeunes et dames cette semaine à Hammamet, ensuite le championnat arabe “Hommes” en décembre prochain au Golf la Cigale de Tabarka. Cette édition, la 21e du genre pour les cadets (U15) et les juniors garçons (U18), et la 12e pour les dames, sera la plus grande et la plus garnie, puisqu’outre les épreuves des cadets et juniors garçons et seniors dames, deux autres sont épinglées au programme. Le championnat des minimes garçons (U13) qui sera à sa deuxième édition et le championnat des jeunes filles (U15) qui devra consacrer la première championne arabe féminine de cette catégorie, dans l’histoire», précise-t-on du côté de la FTG.

Enfin, on apprend l’absence de Gozlene Saki, joueuse tunisienne habituée des podiums arabes depuis 2010 et qui ne pourra pas défendre son titre, pour des raisons professionnelles, étant installée en Arabie saoudite. Sa dauphine de l’édition écoulée, Kenza Ladhari, qui défendra les couleurs tunisiennes en compagnie de sa sœur Eya, aura une belle carte à faire valoir en vue de remporter son deuxième titre arabe individuel après celui de 2015.

Laisser un commentaire