C3 | 4e journée – Groupe C – Radès (20h00) – Club Africain-Rivers FC : A l’heure de la reconquête…

1,507

 

Pour peu qu’une formule immuable soit retrouvée, l’efficacité, la confiance et les résultats peuvent suivre. Rien n’est aujourd’hui définitif et le CA a encore le temps de se refaire, dès ce soir face au Rivers Nigérian.

Le CA croise à nouveau les Nigérians de Rivers United, ce soir à Radès, après avoir antérieurement concédé une courte défaite à l’aller au Godswill Akpabiostadium d’Uyo lors de la manche aller, la série clubiste de sept succès d’affilée (toutes compétitions confondues) s’est arrêtée. C’est forcément un CA à la relance qui foulera la pelouse de Radès ce soir, un onze dont l’objectif sera de recaler un adversaire qui s’est hissé à son niveau, au classement, tout comme les Ghanéens de Dreams, vainqueurs des Angolais d’Academica Lobito.

Le CA peut donc s’offrir une chance de rebondir à présent. Effectivement, dans un groupe  homogène, tout va vite.  Et même si le CA peut nourrir des regrets après la partition non aboutie, proposée au Nigeria, il ne serait pas raisonnable de tirer trop d’enseignements d’un match aller irrationnel et qui n’a pas dit grand-chose de la valeur de l’équipe de Rivers. Ce faisant, aujourd’hui, gageons que ce match retour sera différent pour un CA qui évoluera dans son fief et devant un public tout acquis à sa cause. Quelles seront maintenant les clés du rebond pour le Club Africain ? Le 4-2-3-1 sera-t-il reconduit ? Saïd Saïbi se montrera-t-il audacieux ou conservateur ? Offensif à souhait ou mesuré ? Une chose est sûre, certains éléments saturés ont trop tiré sur la corde, sans pour autant avoir tiré la langue. Ce qui nous amène aux alternatives clubistes, des options qui peuvent faire l’affaire en défense, au milieu et même en attaque. Revisitons tout cela  à présent. Devant Moez Hassen, tout d’abord, où les Rami Bedoui, Skander Laâbidi et Adem Taoues attendent qu’on leur tende à nouveau la main. Au milieu aussi où Chiheb Laâbidi (rétabli) et Souissi sont disponibles, et enfin sur le front où Hamdi Laâbidi et même Adem Garreb méritent de fouler la pelouse d’entrée. Bien entendu, seul le staff peut trancher en l’état quant aux reconductions de plus d’un joueur qui n’a pas flambé ces derniers temps. Là, on parle des axiaux Cherifi et Omrani en défense, alors que les latéraux Hamrouni et Zaâlouni devraient logiquement refouler la pelouse ce soir. Plus haut aussi, si le tandem Ben Yahia-Khélil n’a rien à se reprocher, leur joindre un autre milieu à tempérament offensif pourrait davantage fluidifier le jeu. Sur ce, un mot sur le compartiment offensif. Arfaoui n’a rien d’un répartiteur, et n’est pas Oussama Sellami qui veut ! En l’absence de Ghaith Sghaier (qui continue sa remise en forme), le CA doit resserrer les lignes et faire en sorte que Meziani et Srarfi sur les couloirs, ainsi qu’Eduwo en pointe, ne supportent pas tout le poids d’un décalage tardif, du pain béni pour les blocs défensifs adverses.

L’efficacité, seule vérité immuable

Aujourd’hui, si le CA a déjà mangé son pain blanc à l’automne, il paraît difficile de l’imaginer réitérer pareille série de succès consécutifs. Ce qui ne lui était d’ailleurs arrivé que peu de fois en ce siècle, par exemple lors de l’année du sacre de 2008 (10 victoires de rang au retour). Bref, le plus préoccupant actuellement, outre  la qualité du jeu, c’est l’efficacité, ce fil conducteur clubiste, sa marque de fabrique et sa force des deux derniers mois.

Sans pencher là-dessus, n’ayons pas pour autant la mémoire courte. Ce jeu spectaculaire et offensif a rendu cette équipe sympathique face à l’OB, Dreams FC, Gafsa et l’USBG. De quoi enthousiasmer les supporters  certes, mais aussi de quoi redonner, dès ce soir à Radès des allures de forteresse imprenable. Ce jeu-là, celui qu’on aime, avait surtout apporté des points au CA. Et qui dit jeu offensif dit occasions, donc buts, donc victoires !

Au CA actuel, c’est avec la multiplication des absences et des changements que le jeu s’est déréglé ces derniers jours. Maintenant, pour peu qu’une formule immuable soit retrouvée, l’efficacité, la confiance et les résultats peuvent suivre. On attend que Saïd Saïbi apporte un ou deux changements à son onze.

Formation probable

Hassen-Zaalouni-Hamrouni-Omrani-Cherifi-Khelil-Ben Yahia- C. Laâbidi (Arfaoui)-Srarfi-Meziani (H. Laâbidi)-Eduwo

Laisser un commentaire