CAN – Handball | Tunisie-Kenya 59-18 : Un bon galop d’entraînement

800

 

Pour l’histoire, c’est le Kenya qui donne le coup d’envoi de cette rencontre, mais c’est la Tunisie qui marque le premier but. Le score prendra, depuis, une évolution normale, face à une équipe kényane assez honnête et qui ne semble pas en mesure de contrer sérieusement les Tunisiens qui déroulent. En neuf minutes, ils marquent à neuf reprises, sans encaisser un seul but. C’est à la onzième que l’on enregistrera l’ouverture du score en faveur des Kenyans, sans pouvoir arriver à endiguer les assauts de leurs vis-à-vis, surtout en contre-attaques.

C’est donc au petit trot que les choses évoluent. Les Tunisiens, sentant que leurs adversaires sont largement à leur portée, ne prennent pas de risques. Le match est donc facile et il s’agit d’éviter les blessures et les complications inutiles. Au point de se demander, au vu du calendrier, si les Tunisiens consentiraient à laisser filer un match pour éviter de rencontrer l’Egypte en quart de finale, évitant ainsi le piège de la programmation.

En effet, les organisateurs ont imaginé qu’il fallait se débarrasser de l’équipe tunisienne avant la finale, ce qui les déchargerait d’une pression qui pourrait agir négativement sur leur mental.

Les Tunisiens sont là pour gagner mais aussi pour une revanche. La seule équipe présente à cette phase finale, en mesure de prétendre à une revanche, c’est bien la formation tunisienne qui est parmi celles qui renaissent rapidement de leurs cendres.

Ce «calcul» est-il entré dans les esprits ? Nous le saurons lors des prochaines sorties.

Il est possible que c’est tout le contraire que les Tunisiens ont arrêté dans leurs plans. Monter le plus vite possible à l’assaut des locaux serait aussi un choix qui tient la route.

Avec bien entendu le risque de ne pas figurer parmi ceux qui seront directement qualifiés au prochain Mondial.

La mi-temps qui s’est terminée sur le score de 27 à 4 en dit long sur la différence de niveau. Mais le Kenya est un grand pays de près de 52 millions d’habitants. Il possède une population dont la morphologie s’adapte bien au handball. C’est, dans quelques années, un futur candidat pour les podiums, comme cela a été le cas pour l’Angola qui a fait d’énormes progrès.

L’équipe de Tunisie s’est essayée en seconde période, tout en faisant tourner son effectif, à appliquer une variété de défenses, tout en amorçant quelques combinaisons collectives.

Un bon galop d’entraînement qui s’est terminé par un score large en faveur de la Tunisie (59-18) qui n’a, en fin de compte, rien révélé de ses petites «cachoteries» aux observateurs qui s’en retournent bredouilles.

Le prochain adversaire, ce sera le Nigeria. Un tout autre calibre qui sera vendredi 19/1/2024 à 18h00 sur la route de notre sélection.

Laisser un commentaire