Festival International des Arts Plastiques de Hammamet 2024 : Les tournesols en alfa de Kasserine à l’honneur

1,345

 

Le Centre culturel international de Hammamet (Ccih), communément appelé Dar Sébastien, a accueilli du 8 au 10 février le Festival international des arts plastiques de Hammamet. C’est un événement qui rassemble des artistes, des clubs d’arts plastiques et des maisons de la culture dans une ambiance d’échange à travers des expositions, des ateliers et des rencontres pour encourager la créativité tunisienne dans ce domaine.

Cette année, le festival a été inauguré en présence de la ministre des Affaires culturelles, Hayet Guettat. Il s’est proposé comme thème des « installations artistiques » pour décorer le jardin de l’ancienne résidence qui abrite de nos jours les événements culturels les plus importants de la région tels que le Festival International de Hammamet.

Des artisanes de Kasserine ont créé un champ de tournesols en alfa avec 140 fleurs pour décorer le jardin de Dar Sébastien.

La résidence est remarquable par son architecture luxueuse, raffinée et inspirée des anciens bâtiments traditionnels tunisiens. Au jardin, des orangers, des citronniers, des palmiers, des eucalyptus et d’autres plantes exotiques sont agencés avec un extrême raffinement créant une profusion de verdure et de parfums. Des artisanes de Kasserine ont inséré une touche originale entre tradition et modernité : des tournesols d’alfa inspirés des œuvres de Van Gogh ! Ce travail artistique est conçu par Adnene Helali dans le cadre du projet « Transhumance » et réalisé entièrement au Centre culturel de Semmama.

Dans cette région montagneuse de Kasserine, dans l’Ouest tunisien, on cueille et on tisse l’alfa. C’est un artisanat local d’exception qui a une forte vocation sociale en créant des emplois en milieu rural. En effet, ce travail manuel extrêmement ardu est essentiellement féminin et constitue l’unique moyen de subsistance pour de nombreuses artisanes. La technique, qui est aujourd’hui en plein essor, est le tressage “en escargot”. Teintes de diverses couleurs naturelles, les fibres se transforment ainsi en ravissants objets de décoration authentiques et originaux. Ce renouveau de l’artisanat de l’alfa surfant sur les tendances de décoration est passé de l’emploi purement fonctionnel à de multiples objets : suspensions lumineuses, miroirs, pots de plantes et les fleurs colorées que les créatrices ont appelées « Soleils de Semmama ». Au total, 140 fleurs imposantes, hautes de 1 mètre et demi avec un diamètre de 20 cm, ont été implantées au jardin de Dar Sébastien, créant un champ de tournesols de 30 m sur 20, en harmonie avec le paysage, car, même tissée, la plante conserve une délicate odeur naturelle. Les couleurs des tournesols en alfa sont lumineuses, notamment avec le jaune, le vert, le rose… Elles visent clairement à charmer et à réconforter. Ces tons mélangés réalisent une véritable toile qui dégage la joie de vivre. Les traits circulaires et de nombreux autres détails sont faits avec une grande finesse qui ne laisse pas indifférent. C’est également une fleur au fort symbolisme associée à la vitalité, la gratitude et les émotions positives.

L’alfa, qui constitue un morceau de l’identité de la région de Kasserine, se réinvente donc pour trouver sa place dans les manifestations culturelles afin de préserver et mettre en valeur cet artisanat, pérenniser ce savoir-faire et créer des produits de qualité dans un esprit de développement durable.

Laisser un commentaire