Le CA à l’épreuve du ST : Une cadence qui s’élève…

2,674

 

Le onze clubiste est redevable d’une revanche et d’une réaction d’amour-propre. Le tempo monte.

Le Club Africain a donc pris rendez-vous avec le Stade Tunisien pour la reprise du championnat prévue le 13 avril. Et à présent, le onze à Mondher Kbaïer devra forcément  savoir gérer son sprint final pour prétendre à une place continentale. Loin d’être validé, le ticket menant aux places d’accessit sera à portée si le CA aligne une bonne série, à commencer par disposer de l’équipe à Hamadi Daou, samedi prochain, et espérer s’ouvrir l’appétit pour la suite. Aujourd’hui donc, le CA ne possède pas de marge au classement et inutile de parler de calendrier favorable ou pas à ce stade de la compétition où chaque match est une affiche.     

Ce faisant, prémices positives au CA ces deux derniers jours, l’état d’esprit du vestiaire est redevenu serein surtout après les garanties apportées par les dirigeants en rapport avec le paiement des dus des joueurs ( salaires et primes des quatre derniers mois). Sur le plan sportif, les Clubistes se sont donné à cœur joie au Parc A en amical face au CS Korba, renversé (4-1) avec un doublé du Nigérian Kingsley Eduwo et deux autres buts signés Hamdi Laâbidi et Yassine Dridi. Mondher Kbaïer a fait tourner son effectif pendant ce test amical assez riche en enseignements. Il a essayé encore une fois l’association Hamdi Laâbidi- Eduwo en attaque avec un Laâbidi décalé, avant de le mettre en position d’attaquant de pointe. Zouheir Dhaouadi, qui gagne des points auprès du coach clubiste depuis la blessure de Srarfi, a commencé le match tout comme l’ossature formée de Chrifi, Hassan, Khalil, Yahia et Chiheb Laâbidi.      

Aujourd’hui et plus que jamais, le CA doit être parfaitement accordé. Et si objectif et ambition sont deux mots différents, l’un sert de levier à l’autre. Avec beaucoup d’humilité donc, sans pour autant manquer d’envie d’en découdre, les coéquipiers d’Ahmed Khélil croiseront le Stade Tunisien, un outsider ambitieux, capable de maîtriser et de déjouer n’importe quel adversaire de notre Ligue . Après le raté face à l’EST, c’est au tour des Bardolais de se dresser devant un onze clubiste revanchard contre les gars du Bardo, sachant qu’il a été battu par le ST en phase 1 du championnat. A présent et en l’état, c’est peut-être tant mieux pour le CA d’être dans  l’ombre, sans que les projecteurs ne soient braqués sur lui. Il va sans dire que généralement, on s’exprime mieux dans la tranquillité. Sur ce, à partir de samedi dernier, Mondher Kbaïer a haussé le volume des entraînements, sans pour autant solliciter les organismes à l’extrême et prendre des risques inutiles.

Le talon d’Achille clubiste, la défense

Qu’on se le dise sans détour. Autant dans le contenu  du milieu et de l’attaque, de temps à autre, on peut voir des choses intéressantes, autant les titulaires du rideau défensif n’apportent pas de solides garanties (face à l’EST et Academica Lobito en particulier avec deux buts gags). Et à Kbaier de constater sûrement l’évidence de lui-même : le talon d’Achille clubiste reste sa défense, et plus que le fait d’encaisser quelques buts, c’est la façon dont le CA les encaisse qui est un problème. Positionné haut tantôt et puni en C3 et face au leader en championnat, la défense est donc à revoir car le CA ne peut plus se permettre d’accorder «de grandes largesses» défensives alors que son volume de jeu est intéressant.

En clair, une bonne attitude collective ne vous préserve pas si la posture défensive est suspecte. Depuis quelque temps déjà, force est de constater, sans nous montrer excessif, que les impairs de l’arrière-garde clubiste, charnière et flanc gauche compris, ont fortement impacté la marche de l’équipe fanion. On retrouve alors les mêmes maux : succession de duels perdus (à l’exception de Zaâlouni), erreurs individuelles et fébrilité axiale. A présent, forcément, après avoir pointé ses lacunes, Mondher Kbaïer s’active à rompre avec ses largesses défensives, en espérant que son arrière-garde se mettre à niveau.

Laisser un commentaire