Coupe de Tunisie—huitièmes de finale—Ahly Sfaxien – ESS (0-1): L’Etoile au corps à corps

1,948

Sans surprise mais avec beaucoup de persévérance, l’ESS est venue à bout d’Ahly Sfaxien.

Stade Cité El Habib de Sfax. Temps couvert et humide. Terrain synthétique. Public nombreux. Ahly Sfaxien-ESS (0-1). But de Salah Barhoumi (72’). Arbitrage de Mourad Jerbi assisté de Dhouioui Zied et Majdi Hedfi. Quatrième arbitre : Ajangui. Commissaire de match : Mongi Hamdi. Avertissement: Raki Aouani.

Ahly Sfaxien: Montassar Kallabi, Nour Karam Hammami, Aymen Azaza, Wadii Krid, Houssem Badbabiss (Mohamed Ali Jomli), Othmane Charfeddine, Sahbi Ghorbal, Wissem Bousnina, Amir Ben Mabrouk (Oussema Achiche), Alaa Farroukh (Boughanmi), Kais Trabelsi (Iheb Chawat).

ESS: Ali Jmal, Ghofrane Nawali, Hamza Jelassi, Fraj Ben Njima, Houssem Ben Ali, Adem Ouertani, Azi Jebali (Barhoumi), Oussema Abid, Louay Ben Hassine (Jaziri), Raki Aouani (Jertila), Yassine Chamakhi (Halila).

Khaled Ben Sassi a opté pour une formation en 4-2-3-1 face au Ahly Sfaxien de Neji Jrad, une équipe qui a évolué en 4-5-1, tout en se projetant rapidement en situation de relance. Le match débute entre deux formations qui ne se sont jamais rencontrées jusqu’à hier. 8’, après un round d’observation, Chamakhi manque de peu d’ouvrir le score. Par la suite, à l’entrée de la surface, Ghofrane Nawali sert Raki Aouani qui tergiverse. 30’ de jeu, chaque fois que l’Etoile s’approche du but adverse, l’équipe sfaxienne écarte le danger au prix de beaucoup de solidarité. 38’, le tir en ras de terre de Raki Aouani rase le poteau. 43’, plein axe, le portier Kallabi se détend et détourne la frappe de Chamakhi. La différence de niveau saute aux yeux entre les deux équipes mais Ahly Sfaxien ne faiblit pas autour de son dernier rempart. De retour de pause, même plan de jeu des deux côtés, et de nouveau, l’ESS pousse mais les locaux tiennent le coup. 68’, Kallabi dévie la frappe d’Oussema Abid. 72’, Salah Barhoumi, à peine incorporé, débloque le score suite à un service de Raki Aouani. Contrôle orienté et but, Barhoumi a du talent. En fin de match, l’Etoile déborde encore l’adversaire mais le score ne bougera pas. L’ESS passe et Ahly Sfaxien trépasse.

Laisser un commentaire