Sur les pages sportives de votre journal La Presse, édition d’hier, un dossier a été dédié à l’équipe nationale en prévision de sa participation à la prochaine CAN. Un dossier dans lequel les intervenants, anciens sélectionneurs et internationaux, ont répondu à la question, simple et non moins polémique,  posée par la rédaction des sports : « L’Equipe de Tunisie peut-elle remporter le sacre ? ».

De tous les intervenants que nous avons sollicités, seul Alain Giresse était aux abonnés absents. On ne sait pas si c’est lui qui a refusé l’invitation, mais on est sûr d’une chose : nous lui avons bien adressé une invitation par les canaux officiels pour s’exprimer sur les colonnes de notre journal à travers l’ « attaché » de presse de la FTF, nous avons nommé Kais Reguez.

Ancien journaliste à Dimanche Sport et à la Radio Nationale, K. Reguez connaît bien les exigences de notre métier, mais il ne l’est, semble-t-il ,que quand il s’agit de répondre favorablement à ses anciens employeurs à la télévision. Alain Giresse ayant fait sa première apparition télévisée en Tunisie chez nos confrères de « Dimanche Sport » et  fait la navette sur ce programme depuis des mois. Revenons à notre demande d’interview. Elle a été faite le lundi 20 mai au matin. Comme le sélectionneur national était de retour le soir même, notre confrère devait nous fournir une réponse le lendemain.

Passée la journée de mardi, nous sommes revenus à la charge mercredi matin. Aux abonnés absents au téléphone, nous avons envoyé un message écrit à celui qui est censé refléter l’image de «Com» de la Fédération tunisienne de football. Mais  toujours pas de réponse ! Revenir à la requête d’un journaliste est sûrement le dernier de ses soucis, lui qui nous appelait régulièrement du temps qu’il était attaché de presse de la Fédération tunisienne de lutte. A l’époque, nous n’avons pas hésité à le soutenir (c’était notre devoir également) dans sa quête de vulgarisation d’un sport et d’une fédération dont il était le responsable de  communication. Juste pour l’histoire ! Pour l’histoire,  à la veille de son retour en Tunisie, le sélectionneur national a accordé une longue interview à «beIN Sports France». Comme quoi Kais Reguez et sa «structure de communication» à la FTF y vont à la tête du client. La Presse de Tunisie n’est pas perdante dans l’affaire, loin de là, nous restons si nobles par rapport à ces pauvres agissements d’un «détaché de presse» !

Charger plus d'articles
  • Jhinaoui rencontre Pompeo à Washington

      Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a coprésidé, mardi, avec so…
  • Terminer avec les honneurs !

    Se ressaisir et relever la tête pour honorer le contrat de cette CAN jusqu’à sa fin. De su…
  • Bonheur rompu

    Les Aigles de Carthage ont raté de peu leur entrée dans la cour des grands. Il nous faut u…
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire