Le nombre de vaccins offerts par des pays frères et amis pourrait atteindre cinq millions de doses dans les prochains jours, a déclaré le président de la République, Kaïs Saïed, lors de sa visite, samedi, dans le gouvernorat de Gafsa.

Ces vaccins seront distribués équitablement et selon les besoins de chacune des régions, a-t-il ajouté.

Le président Kaïs Saïed s’est rendu samedi à Gafsa pour suivre de près l’installation d’un hôpital de campagne pour les patients Covid+ à la salle de sports couverte de la ville.

La responsabilité exige de faire face et de lutter contre cette pandémie, surtout après la flambée épidémique et le manque d’oxygène constaté dans les hôpitaux en Tunisie.

« Les autorités concernées auraient dû anticiper le problème du manque d’oxygène et agir en vue de stocker des quantités suffisantes », a-t-il dit.

Le président de la République a affirmé qu’une réforme du système de santé publique est impérative. Le système de santé publique doit être renforcé par les moyens nécessaires pour pouvoir répondre aux attentes des citoyens étant donné que la santé est un droit fondamental.

Il a salué l’immense élan de solidarité et de générosité des pays frères et amis qui ont soutenu la Tunisie dans ses efforts de lutte contre la pandémie de Covid-19 et acheminé, à travers des ponts aériens, plusieurs aides médicales à la Tunisie.

Par ailleurs, le gouvernorat de Gafsa a reçu de la Présidence de la République des lits de réanimation, une ambulance et des concentrateurs d’oxygène outre du matériel médical pour les hôpitaux de la région.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire