Alors que le monde avance à pas de géant, alors que partout c’est la simplification, alors que partout on penche pour le zéro papier et qu’on utilise les moyens qu’on a à disposition qui permettent de se passer des contraintes manuelles et qui reviennent très cher s’ils ne sont pas utilisés à bon escient, chez nous, c’est encore la routine et les méthodes archaïques du début du XXe siècle qui ont encore cours. 

Si vous utilisez quotidiennement les moyens de transport public et que vous avez besoin d’un abonnement, il vous faut fournir une photo en plus d’une copie de la CIN (incroyable, mais vrai !). De plus, vous devez remplir un imprimé qui sera repris dans le document qui vous sera délivré. Tout cela coûte, en plus du temps passé à cette tâche (mais le temps, tout le monde s’en fout ), mais que vous paierez évidemment. Autant dire que c’est aussi complexe qu’ un visa.   

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire