La Banque mondiale (BM) a approuvé un nouveau projet de 20 millions de dollars (l’équivalent de 62 millions de dinars) pour aider la Tunisie à affronter la pandémie du Covid-19.

Ce soutien financier est dédié à renforcer les capacités de réponse du secteur de la santé, a indiqué la BM dans un communiqué publié jeudi.

Dans le cadre d’un mécanisme accéléré Covid-19, le nouveau projet qui vient d’être approuvé, vient compléter une allocation antérieure de 15 millions de dollars (l’équivalent de 47 millions de dinars), allouée début avril courant aux dépenses de santé d’urgence par le biais du fonds du projet existant d’intensification de l’agriculture d’irrigation en Tunisie.

Ainsi, selon l’institution financière, les 35 millions de dollars cumulés (l’équivalent de 109 millions de dinars) fourniront au ministère de la santé, les équipements vitaux et les fournitures médicales nécessaires afin de mieux maîtriser la propagation du Coronavirus.

Cet appui, indique la même source, vise à soutenir les mesures économiques du gouvernement, les efforts d’urgence du ministère de la Santé, y compris le renforcement des filets sociaux et de Sécurité sociale, l’aide aux petites et moyennes entreprises (PME) et la création des conditions d’une reprise économique.

À une hauteur de 100 millions de dollars (l’équivalent de 100 millions de dinars) supplémentaires du portefeuille existant de la Banque mondiale seront réaffectés afin de financer des avantages sociaux supplémentaires ainsi que des subventions aux PME.

« En réponse à la pandémie du coronavirus, le Groupe de la Banque mondiale intensifie son soutien à la Tunisie dans cette période de crise sans précédent », a déclaré Tony Verheijen, Responsable pays de la Banque mondiale pour la Tunisie.

Il a, dans ce contexte, souligné que la BM travaille actuellement et en étroite collaboration avec le gouvernement tunisien afin d’appuyer les mesures sanitaires, sociales et économiques déjà mises en place, et ce, en utilisant des fonds nouveaux et existants.

L’objectif étant, a-t-il dit, d’aider le peuple tunisien à surmonter cette crise et à relancer une économie sur une base solide.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Maghzaoui

    30/04/2020 à 15:20

    Ce qui m’énerve vraiment ,c’est que mon pays fait toujours et encore la mendicité depuis 64 ans,Ça va où l’argent du phosphate, du pétrole, du gaz. du fer, de l’or , du sel ,des produits agricoles , de la pêche maritime, les devises venant du tourismes, de l’argent envoyé pas les Tunisiens à l’étranger, les aides financières venant de l’Allemagne presque chaque année depuis 1959. j’ai pris l’exemple de ce pays parce que les aides sont régulières, sans parler des autres pays qui aident toujours la Tunisie, nous sommes que 11,5 millions d’habitants avec 1300 Km de cote sur la mer ,des école supérieures qui forment des ingénieurs, des médecins, des des ingénieurs agronomes, conclusion, ce n’est pas le pays qui est pauvre mais c’est plutôt l’état qui est pauvre par sa mauvaise gestion.Je vous donne un simple exemple, dernièrement deux ou trois ingénieurs ont présenté leurs inventions concernant les appareils d’aide respiratoire pendant cette période de coronavirus, je peux vous assurer que ces inventions resteront dans les tiroirs des oubliettes à jamais, pour une simple raison, c’est le manque de la matière première qui se trouve sous nos pieds et que nous sommes incapables de procurer cette matière première à la fabrication de multiples produits.

    Répondre

Laisser un commentaire