Le confinement obligatoire à l’hôtel ou chez soi (maison familiale…) dépend du classement du pays de résidence (zone rouge, orange, vert…).

Faut-il faire le test PCR si l’on vient d’un pays classé zone verte ? Faut-il réserver dans un hôtel lorsque le pays d’accueil est classé zone orange ou s’auto-confiner chez soi pendant une semaine ? Les établissements hôteliers réservés au confinement sont-ils disponibles ou leur capacité d’accueil est-elle saturée ? C’est là un petit échantillon des questions que se posent les Tunisiens qui vivent aux Etats-Unis, au Canada, en Italie, en France, en Allemagne et qui désirent retourner en Tunisie pour y passer leurs vacances d’été.

Les restrictions imposées, cette année, par le ministère de la Santé qui ont été remodelées à plusieurs reprises à la lumière de l’évolution de la situation épidémiologique du pays, continuent à déconcerter les Tunisiens Résidant à l’Etranger (TRE) qui ignorent, pour certains, que la période et le lieu où doivent se confiner les voyageurs en provenance des pays d’accueil dépendent de la classification épidémiologique de ces pays. Certains se sont plaints du fait d’avoir contacté à plusieurs reprises leur ambassade pour se renseigner à ce sujet mais sans obtenir aucune réponse.

Qui doit aller à l’hôtel et qui peut s’en passer? Interrogé, M. Mohamed Rebhi, président du comité national de confinement sanitaire au sein du ministère de la Santé, est explicite quant à la procédure à suivre , qui dépend du niveau de risque et de la prévalence de l’épidémie dans le pays de provenance. Si les restrictions ont été allégées pour les pays classés dans la zone orange où la prévalence de l’épidémie est modérée, elles sont par contre sévères pour les pays classés «zone rouge». Avant son départ, tout TRE désirant rentrer en Tunisie doit consulter le classement des pays qui est périodiquement actualisé en fonction de l’évolution de la pandémie afin de savoir dans quelle zone figure le pays dans lequel il réside.

Outre la présentation d’un test PCR qui ne doit pas dépasser 72 heures et qui doit être négatif, les Tunisiens en provenance des pays classés «rouge» doivent procéder à une réservation dans un des hôtels figurant sur la liste des établissements  réservés à l’autoconfinement obligatoire. Le sixième jour, un deuxième test PCR est effectué par le ministère de la Santé pour vérifier s’ils sont positifs ou négatifs. Au cas où le test est négatif, ils sont alors autorisés à quitter l’hôtel et achever la période de l’auto-confinement chez eux. Ceux qui résident dans des pays classés dans la zone orange doivent également présenter un test PCR effectué dans le pays de résidence à leurs propres frais mais ils sont par contre dispensés d’hôtel. Ils doivent juste à leur arrivée à l’aéroport remplir un imprimé dans lequel ils s’engagent à respecter l’auto-confinement pendant quatorze jours dans le lieu où ils vont résider. Cette mesure n’arrange pas du tout de nombreux Tunisiens résidents à l’étranger dont le congé ne dépasse pas deux semaines dès lors qu’ils ne veulent pas passer toutes leurs vacances confinés à la maison. «Cela les concerne eux et ne nous concerne pas, nous, s’ils ont un congé de courte durée, s’offusque le Président du comité national du confinement.  Ils n’ont pas d’autre choix que de  respecter ces restrictions sanitaires afin de protéger notre pays de la propagation de la pandémie ou renoncer à rentrer si leur congé est trop court. Je dois, par ailleurs, préciser que si le pays de résidence ne figure ni dans la zone verte ni dans la zone orange, il est alors automatiquement considéré zone rouge». Jusqu’à nouvel ordre, il n’y a pas d’obligation de présenter un test PCR négatif pour les Tunisiens venant de pays classés « verts », qui ne sont, par ailleurs, soumis à aucune restriction sanitaire. Les touristes doivent quant à eux se soumettre au protocole sanitaire mis en place par l’Office national du tourisme et de l’artisanat. Leur séjour doit être rigoureusement encadré par les établissements hôteliers dans lesquels ils séjournent. Cette limitation de la liberté de circulation a, d’ailleurs, découragé de nombreux touristes qui ont l’habitude d’opter pour la Tunisie et qui ont préféré changer cette année de destination ce qui explique  la baisse du nombre de réservations et le faible taux de remplissage des hôtels à l’heure actuelle.

 

Pour la classification des pays, consulter le lien suivant : http://www.onmne.tn/fr/images/Classification_08_07_2020.pdf

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans à la une

3 Commentaires

  1. Nabil

    14/07/2020 à 13:56

    Pourquoi ne pas donner le lien pour voire le classement des pays?

    Répondre

  2. Nabil

    14/07/2020 à 14:12

  3. Habib

    16/07/2020 à 08:33

    Cette affirmation est fausse: « Quant aux pays figurant dans la zone verte, à l’exception de la présentation d’un test PCR qui doit être négatif, il y a lieu de souligner que les voyageurs en provenance de ces pays ne sont soumis à aucune restriction sanitaire.  »

    Cet article induit en erreur: jusqu’à nouvel ordre, il n’y a pas d’obligation de presenter un test PCR negatif pour les Tunisiens venant de pays classés « verts ». Merci de verifier vos sources et corriger l’article en conséquence.

    Répondre

Laisser un commentaire