La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a décidé, mardi, à l’issue de la réunion de son conseil, la suspension d’une semaine de l’émission « Ahla Sbeh » diffusée sur les ondes de la chaîne de radio privée Mosaïque FM.

Cette décision intervient en raison d’une infraction grave commise pendant l’émission portant atteinte à la dignité des personnes malvoyantes.

L’instance explique, mercredi, dans un communiqué, que sa décision a été prise à la suite de l’émission du 23 février, précisant que le conseil a, également, décidé d’annuler la rediffusion du programme en question et de le retirer du site électronique et des réseaux sociaux de la radio.

Selon la HAICA, près de mille plaintes ont été déposées à l’instance au sujet de cette émission et des propos du présentateur jugés insultants et portant préjudice aux personnes handicapées, notamment les non-voyants.

L’instance a estimé que ces propos sont contraires aux dispositions des chartes et traités internationaux ainsi qu’aux exigences du cahier des charges relatives à l’obtention d’une licence de création et d’exploitation d’une chaîne de radio privée.

La HAICA a, par ailleurs, rappelé que le représentant légal de la chaîne Mosaïque FM a été entendu le 2 mars et a affirmé que « l’animateur a été invité à présenter ses excuses, ce qu’il a fait ».

Et d’ajouter « Mosaïque FM s’engage à appliquer les décisions de la HAICA ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire