L’ouverture de la manifestation se fera avec un spectacle, alliant musique et danse, intitulé «Les classiques du tango» conçu et dirigé par Mohamed Amine Gasmi. Une occasion pour les mélomanes de découvrir un style musical d’origine latino-américaine, interprété par un ensemble orchestral à cordes.

Petit à petit et après les interminables mois de confinement, les manifestations culturelles mises en pause avec la fermeture de nos espaces culturels, la scène commence à reprendre doucement sa place et en présentiel s’il vous plaît ! Car oui, on a fini par se lasser du virtuel et même s’il fut une bonne alternative pour accueillir de l’art «confiné», l’on ne peut que réaffirmer que rien ne peut détrôner le vivant, sa magie et sa capacité de toucher nos sens et de nous faire vibrer.  Parmi les espaces qui renouent avec l’événementiel, l’on cite le Centre des musiques arabes, contraint d’annuler plusieurs manifestations, la dernière en date était «Musiciens de Tunisie».  Pour ce mois de février, il abritera une série de concerts de musique classique baptisée «Les classiques d’Ennejma Ezzahra». Au programme, chaque samedi à partir du 13 et le dimanche 28, une exploration de différents styles, différentes origines proposées par des chanteurs et musiciens tunisiens.

L’ouverture de la manifestation se fera avec un spectacle, alliant musique et danse, intitulé «Les classiques du Tango» conçu et dirigé par Mohamed Amine Gasmi. Une occasion pour les mélomanes de découvrir un style musical d’origine latino-américaine interprété par un ensemble orchestral à cordes.

Le concert du 20 février sera composé de deux parties, une première partie «Belcanto» avec le chant lyrique avec Yosra Abid (soprano) et Mehdi Trabelsi (piano). Le duo proposera un programme riche et diversifié qui vous fera découvrir différents compositeurs et différentes cultures.

La deuxième partie annonce le concert «Le Charme de l’Opéra» de Amira Loubiri, qui offrira aux amoureux de l’opéra, un voyage à travers les siècles, de l’ère baroque à l’ère romantique en passant par l’ère classique.

Le 27 février verra la montée sur scène du pianiste Bassem Makni qui interprétera des œuvres composées ou transcrites par son professeur Abdelmelek Gortchakoff.

Aux influences variées, le concert de la clôture «Tiny OST», qui se tiendra le 28 février, est conçu par l’administrateur et le chargé de production de l’Orchestre symphonique tunisien, Youssef Messaoudi, et présenté par les musiciens les plus talentueux. Il y sera question de musique de chambre avec différentes formations musicales : Quatuor, Quintette, Trio.

Les concerts débuteront à 16h00 au Palais Ennejma Ezzahra et seront diffusés en live streaming sur la page d’Ennejma Ezzahra.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire