Quel sera le nouveau visage de l’Espérance sous la conduite de Radhi Jaïdi? Un début de réponse sera donné ce soir contre l’USM en Supercoupe.


Rien n’a été négligé au cours de la préparation de l’Espérance depuis l’avènement de Radhi Jaïdi. Surtout lors du dernier stage de Djerba, dans lequel tout a été peaufiné : le travail physique en particulier, les aspects technico-tactiques, la revue d’effectif avec plus d’une opportunité pour tous les joueurs qu’ils soient anciens ou nouveaux. Mais la mention spéciale est à accorder à la nouvelle approche communicative adoptée par Radhi Jaïdi qui est à l’écoute de tous ses protégés. Chose qui a créé une ambiance allègre et très décontractée au sein du groupe «sang et or». Il ne reste plus que de constater ce que tout cela va donner sur le terrain.

Eh bien, dès ce soir à Radès, on va enfin voir à l’œuvre la nouvelle Espérance, à l’occasion de son match de la Supercoupe de Tunisie (édition 2020) contre l’US Monastirienne.

Seulement l’idée qu’on va avoir ne sera pas tout à fait exhaustive dans la mesure où il y aura beaucoup d’absences, en  plus du temps d’adaptation encore nécessaire pour la bonne cohésion.

En effet, Fusseïni Coulibaly, Hamdou El-Houni, Mohamed Ali Yaâcoubi et Anice Badri, par exemple, ne seront pas de la partie. Ils feront leur apparition contre le CSS ou peut-être même lors du démarrage du championnat.

Et du coup, aucun jugement de valeur ne pourra être avancé d’ores et déjà. Il va falloir patienter un peu. Et c’est tout à fait normal.

Arfaoui-Fedaâ, duo d’attaque

Quelle est la formation qui sera  alignée tout à l’heure et qui aura l’avantage d’assurer l’entame des choses officielles ?

Le ballottage sera toujours de mise entre les deux premiers gardiens de but de l’équipe, Farouk Ben Mustapha et Moez Ben Chérifia. La concurrence entre ces deux keepers sera toujours bénéfique, aussi bien pour eux que pour l’Espérance, dans le sens qu’ils seront tout le temps contraints d’offrir le meilleur d’eux-mêmes.

Et même si c’est Ben Mustapha qui a plus de chance de commencer la partie, il n’est pas exclu que Ben Chrifia jouera la seconde mi-temps. De toutes les manières, cette situation ne pose pas de problème. Au contraire, elle sera salutaire face à la forte sollicitation qui attend l’Espérance qui jouera sur cinq fronts au moins.

En ce qui concerne la défense, le quatuor qui bénéficiera de la confiance de Radhi Jaïdi en début de match sera composé de Zied Mechmoum, Elyès Chetti (ou Imed Ben Hmida), Abdelkader Badrane et Khalil Chemam (ou Tougaï).

Quant au milieu du terrain, qui connaîtra cette saison une concurrence ouverte en raison du grand choix, il sera probablement animé par le quatuor, Mohamed Ali Ben Romdhane-Cédric Gbo (ou Ghaïlane Chaâlali)-Fédi Ben Choug et le Ghanéen Precious Boah.

Et en attaque, Rached Arfaoui et Raed Fedaâ pourraient commencer la partie, car, lors des derniers matches amicaux, ils étaient très en vue.

Normalement, le timonier espérantiste ne se privera pas de donner leur chance à cinq autres joueurs dans ce premier test «officiel» face aux Monastiriens.

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire