En ce moment, les joueurs étoilés semblent avoir pris conscience du danger qui guette le club phare du Sahel. C’est forcément un signe de maturité et de croissance qui pourrait déteindre sur l’équipe en terrain hostile, ce soir, face au CRB.

L’ESS n’a pas droit à l’erreur, ce soir, à Alger, face au Chabab Riadhi Belouizdad. Les Etoilés sont attendus au tournant, d’autant plus que leur dernier raté en C1 face à l’EST n’a pas manqué de crisper davantage la relation avec les supporters. Aujourd’hui, dès 20h00, la victoire est donc obligatoire et l’équipe aura besoin de l’unité de son groupe en terrain hostile pour recoller aux basques des deux meneurs du groupe C. Ainsi, en l’état, la connexion et l’entente entre joueurs doivent être parfaites, ce soir, sur le rectangle vert du stade d’Alger. Il faut comprendre par là que si la marche est apparue haute pour l’ESS jusque-là, en C1, les Etoilés jouent maintenant leur survie en phase de groupe. Pas de choix donc, il faut gagner pour entretenir l’espoir jusqu’au bout, même si l’épreuve et le défi sont de taille. Volet infirmerie du groupe maintenant, si Saddam Ben Aziza manquera, de nouveau, à l’appel en raison d’une blessure au genou qui l’éloignera encore des terrains pendant quelque temps, Balbouli déclarera, lui aussi, forfait, ainsi que Salah Ghedamsi, convalescent depuis quelques jours. Cependant, ces défections ne limiteront pas vraiment la marge de manœuvre de Lassaâd Jarda, sachant que l’ESS a montré de belles choses dernièrement. Bref, il y a moyen de monter un onze qui tienne la route ce soir.

Faire d’une pierre deux coups

Maintenant, il revient aux Jmal, Yaken, Ben Ayada, Jacques Mbe, Amri, Baayou, Ben Amor, Vinny Bongonga, Dhaoui, Laouafi, Zaddem et autre Iheb Msakni de tenir leur rang contre un adversaire coriace et faire d’une pierre deux coups : battre un concurrent direct et réduire l’écart qui le sépare de ce même adversaire. Viendra, par la suite, le temps d’y croire avec davantage d’espérances et, pourquoi pas, lancer le sprint final avec fortes convictions. Retrouver de l’influence dans le jeu. Accélérer ce même jeu à Alger avec de bons choix, des passes rapides et des combinaisons payantes. L’Etoile peut y arriver si elle continue de surfer sur le bon match réalisé contre Zarzis récemment, même si l’adversaire n’est pas du même calibre. Bref, l’ESS doit tout faire pour rebondir afin d’endiguer sa triste série en C1 et entretenir la flamme et l’espoir. Aujourd’hui, il semble que l’avènement de Lassaâd Jarda arrive à point pour une équipe qui joue désormais tout en maîtrise depuis quelques jours, même si la douloureuse défaite face à l’EST a laissé des regrets. Après un certain recadrage, l’ESS  s’est enfin retrouvée, ces derniers temps, avec des joueurs-cadres au niveau. Bref, les joueurs ont visiblement pris conscience du faible niveau de jeu proposé depuis le début de la saison et ont donc pris le taureau par les cornes. Serait-ce suffisant pour l’emporter face au CRB ce soir ? Il y a de bonnes raisons d’espérer et les fans croisent les doigts.

Même si tout n’a pas été parfait par le passé, actuellement, au niveau de l’état d’esprit, des engagements et de l’intention, l’Etoile est dans le vrai. Ce sera cependant après le tournant de ce soir que l’on pourra dire si l’ESS est encore en mesure d’espérer franchir la ligne d’arrivée et «valider son temps de course à terme».

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire