En concédant la défaite dans le temps additionnel, samedi dernier contre le CA, les Usémistes ont laissé filer un point précieux qui comptera sûrement dans le décompte final.

Des résultats en dents de scie : c’est le fait marquant du managerat de Faouzi Benzarti à la tête de l’USM, cette saison. Le « vieux routier » n’arrive pas à aligner deux victoires de suite. Mais en dépit de l’irrégularité de ses résultats, la formation usémiste occupe tout de même le rang de dauphin. C’est que ses poursuivants directs, l’ESS, le CA et le CSS, ne sont pas réguliers non plus.

Par contre, à chaque contreperformance enregistrée, l’USM perd du terrain par rapport au leader « sang et or » qu’elle reçoit cet après-midi. Une confrontation directe dont le résultat aura son impact sur la suite du parcours des hommes de Faouzi Benzarti. Une victoire consoliderait le rang de dauphin, outre qu’elle donnerait des ailes aux joueurs. Par contre, un match nul, on une défaite, au pire des cas, ferait virer les indicateurs au rouge, d’autant que, depuis quelque temps déjà, la relation entre Faouzi Benzarti et son président Ahmed Belli n’est pas au beau fixe. Benzarti aurait même la tête déjà ailleurs… à une vingtaine de kilomètres, précisément à Sousse.

Sortir le grand jeu !

Ce qu’attendent les supporters usémistes de Faouzi Benzarti, c’est sortir le grand jeu. Un Faouzi Benzarti prudent : voilà un profil qui ne colle pas au personnage.

Cela dit, on s’attend à ce que le coach usémiste soit fidèle à sa plus grande habitude : aligner toujours  les mêmes. Si Roger Aholou, Youssef Oumarou, Ousmane Ouattara ou encore Zied Aloui foulent tout à l’heure la pelouse de Ben Jannet en titulaires et que le onze de départ ne connaît pas de changements, c’est l’animation offensive qui devra être améliorée.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire