crédit photo : © Mokhtar HMIMA
Cela fait des années que la formation monastirienne ne s’est pas présentée comme un prétendant sérieux pour le titre de champion de Tunisie. Faouzi Benzarti l’a fait. Ses joueurs y croient dur comme fer.

C’est la victoire remportée devant le leader espérantiste pour le compte de la 7e journée des play-offs qui a fait monter l’USM d’un grade, de celui de dauphin à celui d’un prétendant sérieux pour le titre de champion de Tunisie. Car si l’EST avait remporté la victoire à Monastir où même si elle avait fait match nul, les ambitions des Monastiriens seraient restées les mêmes : garder leur statut de dauphin avec à la clef une participation à la Ligue des champions la saison prochaine. Mais la nette victoire devant le leader a fait en sorte que les Usémistes ont revu leurs ambitions à la hausse. La victoire de samedi dernier lors du classico sahélien n’a fait que les conforter dans leurs idées : il n’y a plus un doute, ils sont des prétendants sérieux pour le titre de champion de Tunisie. Ils auraient aimé sans doute un faux pas du leader lors du derby de dimanche. Cela n’a pas été le cas. Le leader demeure maître de son destin. Les Monastiriens, eux, n’ont qu’une seule alternative : gagner les deux matches restants et espérer un faux pas de l’EST.

Tout à gagner…

Faouzi Benzarti et ses joueurs n’ont à rien à perdre à concurrencer le champion sortant. Ils ont tout à gagner à terminer la saison en conquérants, eux qui ont perdu l’espoir de remporter un deuxième trophée de la Coupe après avoir été  éliminés par l’AS Réjiche au stade des huitièmes de finale. Cela ne les empêche pas de connaître, sous la houlette de Faouzi Benzarti, une bonne saison. Au pire des cas, ils terminent deuxièmes avec à la clé une place qualificative à la C1 africaine. Tout à l’heure, ils auront l’avantage d’évoluer à domicile alors qu’ils sont les hôtes de l’USBG. Sur le papier, la logique veut que l’USM remporte la victoire face au dernier de la classe. L’USBG est, certes, qualifiée pour le carré d’as de la Coupe de Tunisie, mais volet championnat, elle fait une très mauvaise phase de play-off. L’USBG n’a que trois petits points au compteur et reste sur quatre défaites consécutives. Par ailleurs, le dernier des trois points a été obtenu devant l’USM lors de la confrontation aller des play-offs. Sauf que cet après-midi, c’est un adversaire métamorphosé qu’affronteront les Sudistes. Faouzi Benzarti devra motiver sa troupe pour continuer à croire en sa bonne étoile et devra aussi reconduire la même formation qui a réussi à déverrouiller la défense étoilée durant la deuxième période du match précédent.

Cela dit, il faut s’attendre à ce qu’Idriss Mhirsi, dont l’incorporation à la mi-temps a donné une plus-value à l’animation offensive contre l’ESS, soit titularisé à la place de Zied Aloui. Haykel Chikhaoui, auteur du but libérateur lors du classico de samedi dernier, préservera son rang de titulaire. Le reste de la formation ne devra pas connaître de changements.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire